– Principes –

La méthode classique se fonde sur la complémentarité de deux enseignements: la pratique instrumentale et le solfège. Or, ce dernier semble bien trop souvent effrayer les élèves et les décourager de l’apprentissage d’un instrument. Des débutants, tout petits face à un gigantesque édifice de savoir, bâti au fil de siècles de pratiques musicales ; comment ne pas les comprendre ?
Et pourtant, l’intérêt qui pousse à apprendre un instrument est immédiat, sensible, et c’est de son absence de définition que se nourrit la motivation d’un élève débutant. Pour la même raison il s’avère parfois plus intéressant d’observer le mouvement des doigts sur un manche, cette subtile chorégraphie qui est à l’origine d’un son, plutôt que de retenir par cœur la classification mathématique qui permet de définir la durée d’une note.
Ainsi, Kerr Musique propose une méthode qui se fonde plutôt sur la particularité de l’intérêt qui a poussé un élève à apprendre un instrument, sans pour autant négliger la rigueur nécessaire qui doit l’accompagner. Parfois celui-ci aura une compréhension plus visuelle, plus tactile, ou plus auditive, et ce n’est qu’en offrant une approche qui lui correspond que sa motivation pourra être mise entièrement à profit.
Le solfège n’est pas proscrit pour autant, bien entendu. Il n’est cependant abordé qu’à travers l’expérience que l’élève fait de son instrument, ne servant qu’à nommer ce qu’il aura déjà entendu ou joué au cours de son apprentissage. C’est-à-dire, en prenant volontairement une position très différente de l’enseignement classique qui, il y a à peine trente ans, obligeait les élèves intéressés par l’apprentissage musical à suivre plusieurs années de cours de solfège avant même de pouvoir toucher à un instrument…

Dans ce sens, la valeur pédagogique de Kerr Musique repose sur cette approche ouverte aux particularités de chaque élève. L’enseignant réalise le premier cours sans a priori et élabore au fur et à mesure une méthode unique formulée à l’image de son élève.

Kerr Musique propose tout d’abord un enseignement instrumental.

C’est la vibration qui est à l’origine de la musique, et c’est l’instrument qui est à l’origine de la vibration. C’est donc bien par là que le cours se doit de commencer.
L’élève doit d’abord se sentir à l’aise avec son instrument, comprendre comment les sons sont produits et les mouvements qui les produiront.

Puis la musique résonne, sous la forme d’accords, mélodies, que nous apprendrons à nommer, à reconnaître et à ordonner.
output_Y5LhJY
Enfin arrive le solfège, dont le seul réel objectif est (ou du moins devrait être) d’organiser ces idées, en faire des règles, des principes qui permettent de mieux comprendre le système musical. Et, par la suite, progresser plus vite, sur un terrain connu.
output_SCu48K (1)

 

 

 


– Un enseignement personnalisé –

  • Chaque séance s’organise soit autour d’un morceau choisi par l’élève, soit autour d’une modalité de son choix (composition, improvisation, etc.).
  • Les cours sont accompagnés d’un support papier préparé au préalable et occasionnellement d’un fichier audio/vidéo, permettant à l’élève de s’entraîner efficacement en dehors des séances. Ainsi, si par exemple l’élève doit travailler la vitesse d’un enchaînement d’accords, l’enseignant pourra préparer un fichier audio de type play-along, soit, un enregistrement des accords joués à vitesse lente, puis moyenne, puis rapide afin que l’élève puisse s’entraîner à jouer simultanément jusqu’à atteindre la vitesse souhaitée.
  • L’enseignant arrange chaque morceau choisi par l’élève selon ses difficultés/facilités. En effet, tout morceau pouvant être joué de diverses façons possibles, le choix d’arrangement que fera l’enseignant a pour objectif de viser et le travail qui sera spécifique à cet élève, et l’objectif de, bien entendu, jouer le morceau. Ainsi, si le morceau choisi par l’élève ne représente aucun réel défi, l’enseignant pourra lui proposer un arrangement plus complexe (en ajoutant la mélodie du chant à la partie instrumentale, en élaborant le rythme, etc.).

 

 

 

Tags : cours d’ukulele à Paris, cours de guitare à Paris, cours de musique à Paris, apprendre l’ukulele, apprendre la guitare cours particuliers d’ukuele, cours particuliers de guitare, stefan kerr pinheiro